Qui sommes-nous?

Le Programme Etudier PL a pour objectif d'informer les jeunes francophones sur les possibilités d'étudier en Pologne. Notre ambition est d'apporter aux lecteurs de ce site le plus d’informations possible sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Pologne. Bref, nous voulons vous faire découvrir leurs richesses: tradition, modernité, innovation, compétence et expérience.

plus »

Etudier Visiter PL présent au Salon Européen de l'Education, Paris, 24-27 novembre 2011

Le programme Etudier Visiter PL avec Le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur de la République de Pologne organisent la présence polonaise au Salon Européen de l’Education (Porte de Versailles, Paris-Expo). Sur le stand polonais dans le village international du Salon les 14 grandes écoles les plus réputées de Pologne (universités, écoles d’ingénieurs, du commerce, d’économie et d’agronomie)  vont se présenter devant le public français, européen et international.

plus »

Etudier Visiter PL coorganisateur de la Conférence

Le Centre d'Études sur l'Actuel et le Quotidien de la Sorbonne (CEAQ) a accueilli le 29 et le 30 mars 2010 lors du colloque: « La postmodernité et ses multiples facettes »- la délégation de chercheurs polonais.  Dans l’histoire de ce laboratoire c’est la première grande rencontre scientifique franco-polonaise.

plus »

Bienvenue

Ambasada



La visite du chercheur brésilien à l’Université de Varsovie. Entretien avec Eduardo Onofre

Eduardo Onofre, le maitre de conférence en psychologie à l’Université d'Etat de Paraíba (Brésil), a participé au colloque organisé par Etudier Visiter PL le 25 novembre 2011 à Paris: «Etudier en Pologne aujourd’hui».

MK.: Vous avez participé au colloque organisé par Etudier Visiter PL …

E.O.: Ah, oui! La Pologne m’intéresse depuis toujours. En plus, mon université souhaite développer la coopération avec votre pays. Les informations obtenues pendant ce colloque ont été très intéressantes. L’offre éducative polonaise est très large et riche. Lors du colloque j’ai eu des échanges très intéressants avec Madame Sylwia Salamon, la directrice du Bureau de Coopération Internationale de l’Université de Varsovie.

MK..: Et donc Mme Salamon vous a invité à Varsovie?

E.0.: Justement. J’y suis parti le 6 février 2012. J’ai passé à Varsovie quatre jours. J’ai été très bien accueilli! Mme Sylwia Salamon m’a préparé un programme très intéressant. D’abord, elle a pris en considération mes intérêts scientifiques. Je suis psychologue et je fais la recherche sur l’insertion sociale des personnes handicapées. Elle m’a fait donc connaitre le Bureau des Etudiants Handicapés. J’ai été impressionné par les efforts de l’Université de Varsovie pour ses étudiants handicapés. Ils peuvent étudier en langues de signes, en braille! J’ai pris le contact avec les pédagogues et les psychologues travaillant dans le domaine d’insertion sociales des sourds et aveugles. Ensuite, j’ai eu la rencontre au Centre d’Etudes Latino-américaines et à l’Institut d’Etudes Ibériques et Ibéro-américaines. J’ai visité aussi le campus, la nouvelle bibliothèque. J’ai obtenu toutes les informations sur l’offre éducative de l’Université …

M.K.: Et qu’est-ce que vous en pensez?

E.O.: C’est la meilleure l’Université de Pologne qui a une grande réputation internationale. Mon université est beaucoup plus jeune et plus petite. Elle a été créée en 1987. Nous avons 18 000 étudiants. A mon retour je vais déposer le rapport  de ma visite aux responsables du bureau des relations internationales . C’est, bien entendu, eux qui vont s’occuper de toutes ces formalités concernant la signature du contrat de coopération. Mais je suis fière d'être à son origine avec le Programme Etudier Visiter PL!

M.K.: Et enfin, quelles sont vos impressions générales de votre séjours en Pologne.

E.O.: Quand j’ai été Varsovie il faisait - 18°C !!! Pour quelqu’un qui vient du pays tropical c’est vraiment impressionnant! Mais je peux dire que la Pologne, telle que j’ai connu en février, est un pays très froid au visage très chaleureux! Bref, j’ai rencontré les gens très sympathiques et ouverts qui m’ont fait oublier ce froid sibérien! En plus, vous pouvez m’appeler désormais Edek. C’est le diminutif polonais de mon prénom. Je hâte de revenir en Pologne en été!

M.K..: On vous invite cordialement Edek!

Propos recueillis par Malgorzata Kobierska