Qui sommes-nous?

Le Programme Etudier PL a pour objectif d'informer les jeunes francophones sur les possibilités d'étudier en Pologne. Notre ambition est d'apporter aux lecteurs de ce site le plus d’informations possible sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Pologne. Bref, nous voulons vous faire découvrir leurs richesses: tradition, modernité, innovation, compétence et expérience.

plus »

Etudier Visiter PL présent au Salon Européen de l'Education, Paris, 24-27 novembre 2011

Le programme Etudier Visiter PL avec Le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur de la République de Pologne organisent la présence polonaise au Salon Européen de l’Education (Porte de Versailles, Paris-Expo). Sur le stand polonais dans le village international du Salon les 14 grandes écoles les plus réputées de Pologne (universités, écoles d’ingénieurs, du commerce, d’économie et d’agronomie)  vont se présenter devant le public français, européen et international.

plus »

Etudier Visiter PL coorganisateur de la Conférence

Le Centre d'Études sur l'Actuel et le Quotidien de la Sorbonne (CEAQ) a accueilli le 29 et le 30 mars 2010 lors du colloque: « La postmodernité et ses multiples facettes »- la délégation de chercheurs polonais.  Dans l’histoire de ce laboratoire c’est la première grande rencontre scientifique franco-polonaise.

plus »

 

Une dame polonaise à la mode française de Kórnik

Teofila de Działyński Szołdrska Potulicka (1714-1790),fille de Zygmunt Działyński et de Teresa Tarło. Elle était une femme éclairée, savante et dotée d'un remarquable sens pratiquen, bref un parfait exemple d’une femme des Lumières.

Très vite elle se fit connaître comme une excellente gérante et administratrice de biens, quelqu’un qui portait un grand intérêt à l’art et la culture.  Enfin, elle a réalisé la première grande rénovation du Château .

Le palais baroque avec ses jardins français transformés dans le,style « entre cour et jardin » (à l’instar de celui du Palais de Versailles), fut en son temps l’une des plus belles résidences particulières de Pologne. On sait que Teofila était fascinée par la pensée des Lumières, mais de,Paris elle faisait venir non seulement le « Journal Encyclopédique »,mais aussi les robes à la mode les plus chères.

Déjà de son vivant, Teofila fut entourée d’une légende.Contestée par les gens hostiles, à cause d ses activités modernes et des reformes menées, elle fit l’objet de plusieurs rumeurs. On l’a soupçonna, par exemple, d’entretenir des relations amoureuses avec le curé de Kórnik et le pasteur protestant de Bnin. Après sa mort, le portrait sur lequel elle est représentée dans une belle robe blanche de Paris, est devenu la source de mystérieux récits. Déjà au XIXe siècle, les habitants de Kórnik racontaient qu’à minuit le fantôme de la femme en robe blanche quittait ce portrait et se promenait sur les terrasses du château. Ce récit populaire a finalement été retranscrit par l’administrateur du château, Józef Rychter, et est à l’origine d’une légende de la Dame Blanche, le fantôme polonais le plus connu.